Les correspondances de Leopold [6]

Leopold Mozart par Pietro Antonio Lorenzoni (1721-1782)

[…] Vous voulez bien sûr savoir à quoi ressemble Mme la marquise de Pompadour, n’est-ce pas ? ‑ Elle a sûrement été très belle, car elle est encore bien. C’est une grande personne, elle est grasse, bien en chair mais très bien proportionnée, blonde, rappelle en bien des points Theresia Freysauff et a dans les yeux quelque ressemblance avec Sa Majesté l’Impératrice. Elle est très digne et a un esprit peu commun. Ses appartements de Versailles sont un paradis, côté jardin ; et à Paris, elle a un magnifique hôtel Faubourg St. Honoré [1] qui vient d’être construit. Dans la pièce où se trouve le clavecin (tout doré, recouvert de laque et peint avec grand art), il y a son portrait grandeur nature, et à côté, le portrait du roi […].

Lettre datée du 1er février 1764 et postée de Paris pour Salzbourg, écrite par Leopold Mozart à Maria Theresia Haguenauer. Édition chez Flammarion par Geneviève Geffray.

[1] Il s’agit du palais de l’Élysée, construit en 1718 et agrandi de 1754 à 1763.